Le daphné : Culture, conseil horticole, variété …

Le daphné : Culture, conseil horticole, variété …

mars 5, 2021 0 Par Rédaction

Riche en fleurs et en parfum, le daphné répand son charme surtout en hiver. La raideur de ses branches courtes est peut être son seul défaut.

Originaire d’Europe, d’Afrique du Nord ou d’Asie, ces petits arbrisseaux caducs ou persistants ont des fleurs attrayantes. De la famille des thyméléacées, le genre daphné est représenté par environ 70 espèces. Certaines sont des pantes de jardin pourvues de petites fleurs en forme de clochettes ou cylindriques fortement odorantes, en grappes courtes ou ombelles. A l’époque où les arbustes exotiques n’avaient pas encore envahi nos parcs et nos jardins, les daphnés étaient très prisés d’où leurs noms poétiques de « bois joli », « bois gentil » ou encore « sainbois ».

 

CULTURE

 

Le daphné : Culture, conseil horticole, variété ...

Le daphné : Culture, conseil horticole, variété …

 

Le daphné préfère les situations mi-ombragées. Il pousse en tout terrain bien drainé, même très sec mais redoute l’humidité stagnante. Il ne craint pas le calcaire mais c’est en terre siliceuse et humifère que leur croissance est le meilleure. Achetez-le en fleurs, en pleine hiver et ne plantez que lorsque les risques de grandes gelées soient écartés. Les espèces persistantes quant à elles reprennent mieux en automne, vous choisirez donc cette saison pour les planter.

 

CONSEIL HORTICOLE

 

Le daphné : Culture, conseil horticole, variété ...

Le daphné : Culture, conseil horticole, variété …

 

Ne taillez pas le daphné, excepté pour les rameaux qui dépérissent à la suite d’attaques de virus contre lesquels nous sommes impuissants. La silhouette de l’arbrisseau vaguement géométrique crée dans le moindre jardin une atmosphère japonaise.

 

LES MEILLEURES VARIETES

 

 

Le daphné : Culture, conseil horticole, variété ...

Le daphné : Culture, conseil horticole, variété …

 

Daphné cneorum : le petit thymélée des alpes appelé aussi bois gentil romarin Un sous-arbrisseau persistant ne dépassant guère 50cm de haut et assez répandu sur le sol forme un tapis épais et c’est aussi une excellente espèce de rocailles. C’est certainement la plus belle espèce naine du genre daphné. Elle aime le soleil et demande une terre pierreuse et calcaire. Ses fleurs rose vif, très parfumées éclosent en avril-mai.

Daphné odorea : le bois joli odorant C’est un persistant, il résiste mieux au froid que les autres sous sa forme panachée. Compact, de port arrondi, il fleurit de janvier à mars en dégageant un parfum intense voire exotique. Il est de tous les daphnés le plus odorant.

Daphné mezerum : Le plus connu des daphnés, appelé aussi bois gentil ou mézéréon est un buisson caduc atteignant 1m de haut. L’espèce est répandue des Pyrénées au nord de la Russie. Elle prospère le plus souvent dans les forêts ayant des sols riches en éléments nutritifs. Les rameaux dressés en forme de grands chandeliers se couvrent de petites fleurs rose ou pourpre, extrêmement odorantes en janvier-février si l’exposition s’y prête. Les fleurs sont suivies en été de baies rouge vif très décoratives mais terriblement toxiques (voir encadré « remarque »).

REMARQUE

Toutes les espèces et toutes les parties de la plante sont toxiques. L’absorption de quelques fruits peut s’avérer mortelle. En cas d’empoisonnement la bouche est fortement irritée avec une sensation de brûlure, les lèvres et le visage gonflent, des maux de tête et de ventre apparaissent ainsi que des crampes, des vomissements et des diarrhées accompagnés de saignement. Attention ! Tout est relatif, tout ceci ne peut être qu’accidentel puisqu’il n’est pas dans nos habitudes de manger du daphné à chaque repas.